L’Art en Poche asbl (statut associatif belge) a été créée par cinq jeunes belges, le 7 novembre 2007, autour d’un projet commun : La création de structures artistiques éducatives, proposant des formations professionnelles aux adolescents en difficulté dans les pays en voie de développement ; ainsi que la création d’échanges culturels entre ces pays et l’Europe.

Nos projets se fondent sur la conviction que l’éveil et la créativité artistique participent au développement personnel, social et professionnel des adolescents en difficulté.

L’Art en Poche trouve sa source au Népal et y est active sur le terrain depuis 2010. En partenariat avec des ONG locales, nous avons mis en place des ateliers artistiques créatifs dispensés par des artistes locaux “Bagalima Kala Workshop”

En 2015, l’association s’agrandit et voit également le jour en Ardèche (association loi 1901) à Tournon sur Rhône. Grâce à cette filiale française de nouveaux membres motivés se rallient à notre cause et de nouvelles actions se mettent en place. Elle compte aujourd’hui plus de 400 adhérents en France.

PROJET NEPAL
L’Art en Poche finance et coordonne des formations artistiques en collaboration avec l’ONG népalaise : “Saathi”.
Saathi est une organisation reconnue depuis plus de 20 ans au Népal et en Inde, grâce à son travail avec les femmes et les enfants battus ainsi qu’avec les enfants des rues. L’ONG mène en parallèle un programme de sensibilisation aux violences conjugales et vient en aide à plus de 150 enfants à Katmandou.
L’Art en Poche propose ses ateliers à 45 adolescents venant des foyers mis en place par Saathi. Nous leur proposons un environnement artistique propice à l’apprentissage, à la découverte et à la créativité. Les adolescents sont encadrés par des artistes professionnels locaux.
L’Art en Poche est aujourd’hui à un tournant de son histoire : deux de ses classes arrivent à leur terme, les élèves ayant achevé leur cursus d’études de 5 ans. Au sein de ces classes, plusieurs élèves sont motivés pour continuer et devenir professeurs à leur tour. Nous souhaitons les soutenir dans cette voie.
Les formations proposées sont :
• une classe de tabla : nos étudiants sont actuellement en dernière année de formation. Ils vont prochainement passer le «J Diploma», un diplôme officiel qui leur permet de valoriser leur expérience dans le domaine musical.
Plusieurs d’entre eux souhaitent continuer en donnant des cours pour l’Art En Poche. Ils suivent actuellement une formation de didactique auprès de leur professeur afin de pouvoir enseigner à leur tour.
• une nouvelle classe de chant a ouvert en mai 2017 avec de nouveaux élèves répartis en deux groupes : 9 élèves de 7 à 12 ans et 6 élèves de 14 à 18 ans.
• La classe de théâtre propose une dernière pièce intitulée « Lig Pic Nic ». Cette pièce met en scène un pique-nique de jeunes où différents thèmes sont abordés comme la jalousie, la discrimination, la vision de la vie, etc. Tous les élèves sauf une (occupée par ses études) vont participer à cette pièce de théâtre. Ils devraient présenter cette pièce au mois d’Avril.
La musique de la pièce sera interprétée par 4 à 5 étudiants de la classe de musique et jouée en live simultanément à la pièce de théâtre.
• En 2016, Rajkumar, un élève de tabla, s’est passionné pour la flûte. L’Art En Poche l’a suivi dans sa démarche en lui permettant de suivre des cous. A son tour maintenant, il souhaiterait donner des cours de flûte dans notre école pour 16 élèves de Saathi pendant 1 an. Il nous a fait pour cela une demande que nous étudions actuellement. De même, un ancien élève donne bénévolement des cours de guitare auprès de Saathi.
Nous organisons également des sorties culturelles pour permettre aux élèves de découvrir les plate-formes artistiques de Katmandou. En outre, grâce aux différents partenariats que nous avons mis en place, nous organisons tous les ans, une série d’événements culturels à Katmandou permettant aux adolescents de présenter le fruit de leur travail.
L’Art en Poche est représentée sur place par une de ses fondatrices vivant à Katmandou depuis trois ans. Celle-ci donne bénévolement de son temps et de son énergie à ce projet local. Ses missions sur place sont les suivantes
: coordonner nos actions de terrains garantir une bonne communication entre l’association népalaise et nos missions Européennes, s’assurer de la bonne utilisation des fonds levés par l’Art en Poche et récolter des fonds via des  événements locaux.
Suite au séisme d’avril 2015, la situation catastrophique nous a forcé à élargir nos missions. Face aux nouveaux  besoins engendrés par cette tragédie, L’Art en Poche est passée à la vitesse supérieure en reconstruisant des habitats de la famille de nos élèves.
Elle a également décidé d’aider à financer la reconstruction d’écoles à Dhading District – Mullabari et Amdada. Les écoles ont été reconstruites en avril 2016 et les 200 élèves des 2 écoles primaires ont pu retrouver des locaux neufs pour suivre leurs cours à partir de mai 2016.
Nos élèves ont également été faire des concerts et représentations théâtrales dans des camps de réfugiés et orphelinats.

Pourplus d’information ou tout naturellement rejoindre notre équipe vous pouvez vous adresser à l’une de nos porte parole

: Amandine Paillard, Présidente
: 0623156087

Membres actifs de l’Art en poche à Tournon-sur-Rhône :

Amandine Paillard, Présidente

Marie Hamel, Secrétaire

Grégory Charra, Trésorier

Claire Gillette, Vice trésorière

Laetitia Vanderstichelen

Clotilde Henneman

Marie Pierre Monet

Chantal Holjevac

Jessica Mercier

Cécile Cuche

 

La joyeuse équipe belge, fondatrice du projet :

artenpoche

De gauche à droite…. : Elodie Bavoilot, Amandine Gits, Evelyne Nahoé, Laetitia Pottiez et Laetitia Vanderstichelen.

elodie

Elodie Bavoillot : Après ses études en communication et une formation complémentaire en exportation de l’Art, Elodie est partie à la découverte de plusieurs pays en voie de développement. Lors de ces expériences, elle a eu l’occasion de travailler comme volontaire dans des orphelinats. Elle a également participé à la création d’un centre culturel alternatif au Pérou où elle s’est installée près de 3 ans. La mise en place de l’Art en Poche répondait donc naturellement à son désir d’allier la culture et la coopération au développement. A l’heure actuelle, elle est la maman de Lucía et Eléa et travaille au Service de Prévention de la commune d’Etterbeek.

Amandine Gits : Après plusieurs années d’études en Belgique dans le monde des Arts de la scène. amandineAmandine s’est expatriée en France où elle a choisi d’enseigner à son tour. Elle y donne des cours de théâtre dans des lieux aussi variés que des MJC , des centres sociaux, des écoles primaires ou encore des centres de formations pour adultes. Aimant le voyage et la découverte, elle s’est rendue pour la première fois au Népal en 2005. Elle y a rejoint une troupe de théâtre action ayant une mission éducative auprès de la population locale. Elle s’est également investie comme volontaire dans des orphelinats. Sa passion de l’art vivant et son expérience humanitaire lui ont donné l’envie de créer des échanges culturels entre la Belgique et le Népal. 

EvelyneEvelyne Nahoé : Aujourd’hui active dans la production audiovisuelle, Evelyne a côtoyé de nombreux arts au cours de son parcours : théâtre, dessin, arts du cirque, écriture ou encore graphisme ont jalonné sa vie. C’est au cours de ses études en communication et suite à la rencontre avec ses futures partenaires qu’Evelyne a choisi de s’impliquer dans la création de l’Art en Poche. Elle espère, grâce à cette association, pouvoir donner la chance à d’autres jeunes, plus démunis, de s’ouvrir au monde par les Arts.

Laetitia Pottiez : Diplômée en communication, elle s’est rapidement spécialisée dans la communication multimédia. Elle a participé Tipotà la création du premier espace public numérique de Bruxelles : « L’Atelier du Web » où elle a travaillé en tant qu’animatrice multimédia. Son voyage au Népal et la rencontre avec les étudiants de l’Art en Poche ont été pour elle une véritable révélation et l’ont tout naturellement conduite vers la coopération au développement. Aujourd’hui, elle est professeur à l’ISFSC et Web Developer à ses heures perdues…

LaetitiaLaetitia Vanderstichelen :  Diplomée en communication, Laetitia a toujours été intéressée par des projets culturels et associatifs, c’est suite à la création de L’Art en Poche qu’elle a trouvé sa voie au Népal. Depuis plus de trois ans, elle coordonne les ateliers créatifs et événements de L’Art en Poche au Népal. Elle est également directrice exécutive d’une organisation Népalaise, Burns Survivors Nepal, qui aident les grands brûlés, victimes d’accidents, de tentative d’homicide ou suicide.